top of page

1er vérificateur et négociateur 
de devis des copropriétés

Nous vérifions

vos devis par un expert 

  • prix des fournitures
  • main d'œuvre
  • pertinence des travaux

Nous négocions

pour votre copropriété

  • avec votre prestataire

Vous faites des économies

Logo Cochon tirelire.jpg
  • votre copro n'avance aucun frais
  • vérification et négociation gratuites
  • rémunération aux résultats

Vous ne pouvez pas demander à votre Syndic de copropriété, ni à votre Conseil Syndical d'être expert en plomberie, ravalement, surpresseur, toiture, ascenseur....

NOTRE CONSTAT

001-commercial-buldings.png

Votre Syndic 

(un professionnel)

002-people.png

Votre Conseil Syndical

(des bénévoles)

Un  chef d'orchestre qui gère le quotidien, la comptabilité, la trésorerie, l'administratif, les travaux, la médiation, l'AG, les ressources humaines, le recouvrement...

Il manque le temps

Avec 30 à 60 immeubles par gestionnaire, il ne peut guère consacrer plus de 2 heures par semaine à votre immeuble.

Il manque de connaissances en travaux

C’est un généraliste avec souvent une formation en droit immobilier, loin du BTP ou de la rénovation.

Une équipe très impliquée qui coordonne les relations entre le syndic et les copropriétaires. Ils ont un pouvoir consultatif, d'assistance et de contrôle mais sans pouvoir de gestion.

Il manque de connaissances

Impossible pour vous de savoir ce que vaut un surpresseur, un échafaudage,  des blocs incendie, une verrière ou un roulement à billes d’ascenseur...

Il manque de légitimité

Face aux prestataires professionnels, le client c’est le syndic, pas le conseil syndical.

Il n'a pas de personnalité morale.

RÉSULTATS

85%

de vos devis de copropriété ne sont jamais négociés. 

Seuls des appels d'offres sont réalisés, mais est-ce suffisant ?

Comparez vous ce qui est comparable ? Qui négocie avec les prestataires ? Qui vérifie les prix des fournitures et recalcule le temps et les prix de main d’œuvre ?

Pourtant en y regardant de plus près...

50%

peuvent être négociés

15%

sont non obligatoires ou font l’objet de grosses erreurs ou sur facturations.

bottom of page